les Zuber

de Rixheim

généalogie de la famille

L'arbre généalogique des descendants de Jean Zuber et Elizabeth Spoerlin est hébergé sur le site geneanet.org

 

En ce qui concerne nos contemporains (nés il y a moins de 100 ans),

l'arbre détaillé est visible seulement aux internautes bénéficiant du statut d'«invité». Veuillez en faire la demande à l’adresse:«geneasouri@gmail.com».

Jean I père Zuber

Manufacture de papiers peints

(1773-1852)

Elisabeth Spoerlin

(1775-1856)

Elisabeth Zuber

(1797-1818)

et 1833

Elise Adèle OPPERMANN

(1812-1890)

et 1824

Mélanie KARTH

(1800-1830)

Jean II fils ZUBER

(1799-1853)

Sophie Zuber

(1800-1823)

et 1829

Amélie FRAUGER
(1818-1861)

Frederic I ZUBER

(1803-1891)

et 1824

Charles SCHLUMBERGER
(1798-1861)

Emilie Zuber

(1805-1848)

et 1932

Amédès RIEDER
 

Julie Zuber

(1807-1832)

et 1816

Frédéric FEER

(1790-1865)

Cet arbre vit et s’enrichi grâce à votre contribution à tous.

Merci de signaler tout événement d’actualisation, dates et lieux, 

erreurs et omissions, à cette même adresse. 

 

archives familiales

0001.jpg
Répertoire I.Z. de G à Z_page-0001.jpg
  • Bulletin n° 43 novembre 18 : Sou-Ri : à qui envoyer les informations ?

  • Bulletin n°29 novembre 2011 : Les archives familiales par Henri Zuber

  • Bulletin n°3 novembre 1998 : CERARE, ouverture d'un fonds d’archives Zuber à Mulhouse

Extraits du répertoire d'Ivan Zuber

Journal illustré des Noces d'Or

de Jean Zuber Père

et Elisabeth Spoerlin

Aquarelles Le Vieux Temps

Souvenirs de Ferrette, Livre d'or du chalet familial, voir aussi les Bulletins sur le lieu Ferrette

FERETTE.jpg.png

Souvenirs de Ferrette,

Livre d'or du châlet familial

 

lieux familiaux

" ...il y avait le grand salon avec balcon sur le jardin, vraie salle de bal par ses dimensions et partout des fleurs en pots, surtout des rhododendrons, beaucoup de primevères mauves, des fougères délicates, des cyclamens. Ensuite, une ou deux pièces réservées à grand-papa, puis la bibliothèque au tapis moelleux dans les tons rouges avec charmants fauteuils et chaises Restauration ou Louis-Philippe et avec de grands rayonnages de livres accumulés depuis des générations. Cette bibliothèque..."

  • Bulletin n°43 novembre 2018 : Week-end à Mulhouse et Rixheim (septembre 2018)

  • Bulletin n°41 novembre 2017 : "Les tombes de nos ancêtres à Mulhouse et à Rixheim"

  • Bulletin n°38 mai 2016 : Restauration de la serre et du kiosque de la Commanderie de Rixheim

  • Bulletin n°34 mai 2014 : La serre du parc de Rixheim

  • Bulletin n°32 mai 2013 : Un nouveau timbre sur Rixheim

  • Bulletin n°23 novembre 2008 : Remise en état des tombes du cimetière de Rixheim

  • Bulletin n°15 novembre 2004 : Le parc de la Commanderie par Monique Brylinski

  • Bulletin n°15 novembre 2004 : Le temple réformé de Rixheim

  • Bulletin n°7 novembre 2000 : Rixheim : Les Zuber et la Mairie

  • Bulletin n°6 avril 2000 Rixheim : Les Zuber et la Poste

  • Bulletin n°3 novembre 1998    Les serres du parc de la Commanderie (article du journal L'Alsace)

  • Bulletin n°2 avril 1998 Rixheim : Les Zuber et le Temple

  • Bulletin n°1 janvier 1998 : Le bicentenaire 1797-1997 par Bertrand Zuber

​Rixheim - la Commanderie

​Construite au début du XIII°s (1232), la Commanderie est vendue comme bien national le 19 mars 1797. Jean Zuber et Elisabeth Spoerlin s'y installent en juillet 1797. La manufacture devient "Jean Zuber & Cie" en 1802.

Selon les archives de la ville de Rixheim, on reporte la fondation de l'Ordre en Palestine vers la fin du XIIème Siècle (1190). Comme les Chevaliers de Malte et les Templiers, les Teutoniques sont chargés de défendre les Lieux Saints. La préparation des combattants en Terre Sainte est faite dans les Commanderies réparties en Europe. En Alsace, elles sont au nombre de huit. Celle de Rixheim fait partie du bailliage -ou province- d'Alsace-Bourgogne. En savoir plus ...

d'après les souvenirs Yvonne Rougier petite-fille d'Ivan Zuber

Lire les "Impressions d'autrefois" d'Yvonne Rougier

  • Bulletin n°17 novembre 2005 : les implantations des papeteries Zuber par Bertrand Zuber et Hélène Zuber

 

L'​île Napoléon

Au début du XIXème siècle, la papeterie de Roppentzwiller se trouve à sept heures de route de Rixheim avec les moyens de l’époque. Une opportunité s’offre aux dirigeants de la Manufacture de Rixheim avec l’ouverture du nouveau canal du Rhône au Rhin et la présence d’une écluse donc d’une chute d’eau à l’Ile Napoléon, à 5 kms de Rixheim. En 1842 une nouvelle papeterie est construite au bord du canal et elle prendra son autonomie quelques années plus tard sous le nom de ZUBER RIEDER & Cie (ZRC).

Bouton
Bouton
Bouton
  • Bulletin n°45 novembre 2019 : Entre l’île Napoléon et Mulhouse : ‘’la Marmite’’ ou ‘’la Schnèr’’ par Colette Zuber-Bosshardt

  • Bulletin n°26 mai 2010 : Jean Zuber : un notable de l'industrie dans un vallon déshérité par Bertrand Risacher
     

Pour plus de détails voir le Nouveau Cahier ZUBER n°5, p.11

Boussières Torpes

C’est bien l’annexion de l’Alsace par l’Allemagne qui oblige les dirigeants de ZRC  à revoir leur politique industrielle. Outre le marché français qu’il faut conserver, se pose le problème des jeunes générations à intégrer dans les sociétés ZUBER mais qui ne peuvent pas travailler en Alsace.

Amédée Rieder, Victor et Ernest Zuber, les gérants de la société Zuber Rieder et Cie proposent donc à l’assemblée générale extraordinaire du 29 octobre 1879 la création d’un établissement en France, en Franche Comté, sur la commune de Boussières, à Torpes au bord du Doubs Cette nouvelle papeterie fut terminée en 1882 et la machine à papier mise en route en février 1883. 

 

  • Bulletin n°21 novembre 2007  Pourquoi et comment les Zuber sont à Boussières ?

  • Bulletin n°19 novembre 2006 Un voyage en Franche Comté : les Zuber et le papier blanc (septembre 2007) par Bertrand Zuber

  • Bulletin n°11 novembre 2002  Une famille alliée des Zuber : les Rieder et ZRC
     

Pour plus de détails voir le Nouveau Cahier ZUBER n°5, p.27

"C'est à notre grand père,

Jean Zuber Fils, comme on disait

alors que nous devons le châlet 

de Ferrette".

​Ferrette - Roppentzwiller

 

 

Son père, qui avait fondé en 1797 la fabrique de papiers points de Rixheim dans l'ancienne Commanderie des Chevaliers de l'Ordre Teutonique, avait acquis en 1804 dans la Vallée de l'ILL
à ROPPENTZWILLER une papeterie, un "Moulin à Papier", où dès 1828 on a fabriqué du papier continu pour l'impression du papier peint". 
d'après les souvenirs d'Alfred et Anna Zuber, (1930 - 1931)

Le papier utilisé pour l’impression des papiers peints demande des propriétés de ténacité et de régularité particulières. Depuis ses débuts, la Manufacture Jean Zuber et Cie de Rixheim  a donc fait appel à des fabricants de papier, comme Kiener Frères à Colmar.

Mais très vite Jean Zuber veut assurer son indépendance. Il achète en 1804 à l’imprimeur et libraire bâlois J.J. Thurneissen un moulin à papier datant du milieu du 18ème  siècle et situé à Roppenzwiller dans le Sundgau, à 35 km de Rixheim.

L’installation industrielle est modernisée et s’agrandit grâce à Amédée Rieder (1799-1880).

A cette époque, le transport entre Rixheim et cette papeterie est difficile est prend beaucoup de temps.

En 1848, l’usine est donc liquidée et vendue lorsque la papeterie de l’Ile Napoléon a pris le relai.

 

  • Bulletin n°28 mai 2011 Ferrette : la fin du domaine familial par Francine Zuber

  • Bulletin n°20 mai- 2007 : Pourquoi et comment les Zuber sont à Ferrette par Bertrand Zuber

  • Bulletin n°7 novembre 2000 : Ferrette : souvenirs rassemblés par Alfred et Anna Zuber

  • Bulletin n°3 novembre 1998 : Le Chalet de Ferrette : 150e anniversaire
     

Pour plus de détails voir le Nouveau Cahier ZUBER n°5, p.5